fbpx

Épisode 10 – Ceci n’est pas qu’une histoire. Ceci est LE “Secret” d’Henry Ford.

NOTE : Tu trouveras ci dessous une version AUDIO et TEXTE de l’Ă©pisode.

Tu prĂ©fères l’écouter sur Apple Podcasts ? Clique ici.

Tu prĂ©fères l’écouter sur Spotify ?  Clique ici

Tu prĂ©fères l’écouter sur Deezer ? Clique ici.

Version texte de l’Ă©pisode 10

Aujourd’hui je vais te raconter une anecdote que j’ai lue sur Henry Ford, il y a quelque temps dĂ©jĂ .

On est plein dans l’ère industrielle.

Monsieur Ford est assis sur son fauteuil en cuir et il tourne le dos Ă  ses ingĂ©nieurs…

Ă€ l’horizon, on pouvait voir que la ville s’agitait. La nuit commençait Ă  tomber sur Dearbourn (une petite banlieue de DĂ©troit)…

On pouvait voir des femmes se rendant au théâtre au bras de leurs maris…

Et la fumĂ©e qui sortait des usines… 

Un long silence s’installa entre Ford et ses ingĂ©nieurs.

Puis le vieil homme se retourna vers eux et leur dit :

“Comment ça, c’est impossible ?” 

“Monsieur Ford ce que vous nous demandez dĂ©fie les lois de la mĂ©canique. Nous ne pouvons pas construire ce moteur V8” rĂ©pondit un autre ingĂ©nieur un peu trapu avec le crâne complètement dĂ©garni. 

“Retournez-y et essayez encore”  leur dit-il.

Les trois ingĂ©nieurs se regardèrent tous un peu confus . 

“Est-ce qu’il comprend ce qu’on vient de lui dire ?” chuchota Ă  l’oreille de l’ingĂ©nieur en chef le plus jeune d’entre eux. 

Ils voulaient rajouter un autre mot, mais ils dĂ©cidèrent de retourner dans leurs laboratoires. 

Quelques mois plus tard, ils se retrouvaient Ă  nouveau dans le bureau de Ford pour parler de leurs avancĂ©es …

Leur bilan est sans appel !

“Ce…ce…moteur V8 ne verra pas le jour, M. Ford” dit avec une voix tremblotante l’un des ingĂ©nieurs.

Ford les regarda et au moment oĂą ils croyaient tous qu’il allait pĂ©ter les plombs comme Hitler dans le film LA CHUTE…

Il croisa les doigts, respira un grand coup et leur dit calmement avec le sourire en coin : 

“Prenez tout le temps qu’il faudra” 

Et c’est lĂ  oĂą je veux en venir l’ami. 

Quand tu Ă©tudies la vie, Monsieur Ford, c’est vrai qu’il n’a jamais mis un seul pied Ă  l’Ă©cole. 

Monsieur Ford est très mal placĂ© pour juger de ce qui est techniquement faisable ou pas en mĂ©canique. 

Monsieur Ford n’avait pas le savoir de ses ingĂ©nieurs, mais il avait un avantage considĂ©rable par rapport Ă  eux… 

Il avait dĂ©couvert et expĂ©rimentĂ© dès son plus jeune âge d’homme d’affaires le rĂ´le de la persĂ©vĂ©rance dans l’accomplissement de n’importe quelle ambition. 

Il Ă©tait intimement convaincu que n’importe quel obstacle pouvait ĂŞtre franchi. 

Il avait conscience que quand on se fixe n’importe quel objectif, Ă  un moment donnĂ© les choses vont se corser. Il ne se voilait pas la face sur ce sujet. 

Par contre, il savait aussi que la réponse finissait toujours par venir.

Et regarde la rĂ©ponse qu’il donna Ă  ses ingĂ©nieurs ! 

Il ne leur a pas dit: “OK, essayez encore quelques mois et on passe Ă  autre chose”

Mais plutĂ´t : “Prenez tout le temps qu’il faudra” .

Ce sont lĂ  les mots de quelqu’un qui sait ce qu’il veut…

Que dis-je ?

Ce sont lĂ  les mots de quelqu’un qui sait qu’il aura ce qu’il veut…

Ce sont lĂ  les mots de quelqu’un qui a pleinement conscience des Ă©tapes de transformation d’un dĂ©sir en rĂ©alitĂ©…

La suite de l’histoire c’est que quelques mois plus tard les ingĂ©nieurs ont remarquĂ© un dĂ©tail qui leur Ă©chappait dans la construction du moteur V8. 

Ă€ force de se pencher sur le problème , ils ont commencĂ© Ă  remarquer des pistes que leur esprit cartĂ©sien ne pouvait pas voir au dĂ©but. 

Tout le monde sait qu’il faut persĂ©vĂ©rer et ne pas abandonner ! 

De nos jours, avec la multitude de citations sur le sujet, ce n’est plus un scoop ! (Rires).

Mais vraiment peu de personnes comprennent c’est quoi vraiment LA PERSÉVÉRANCE…

On a fini par accepter par convention qu’il faut essayer et si au bout d’un moment rien ne va, faut aller faire autre chose, car “ce n’est pas pour nous” .

Mais quand tu prends le temps de plonger dans les archives et d’Ă©tudier le mindset de ceux Ă  qui on doit les plus grandes percĂ©es de l’humanitĂ© ou tout simplement ceux qui vont au bout de tout ce qu’ils font, tu rĂ©alises que si ces derniers avaient raisonnĂ© de cette façon, une grande majoritĂ© des choses qu’on est fier d’avoir aujourd’hui n’aurait jamais vu le jour…

Quand tu vas te lancer dans n’importe quelle ambition, il y a deux choses qui sont sĂ»res de se produire :

  • Au dĂ©but, tu seras excitĂ© et passionnĂ© par ce que tu fais. Tu vas te sentir poussĂ© des ailes. Tu vas en parler pendant des heures Ă  qui veut l’entendre. Tu auras du mal Ă  dormir, car tu seras excitĂ© par ce que tu veux faire. 
  • Ă€ un moment, tu vas rencontrer obligatoirement des obstacles qui vont te donner du fil Ă  retordre 

Le mot clĂ© ici c’est : OBLIGATOIREMENT. 

Je sais que ce n’est pas commun dans le monde du dĂ©veloppement personnel de dire aux gens qu’ils vont s’en manger une Ă  un moment donnĂ© ou que les choses vont se corser.

Ce n’est pas “positif”, “Ça ne fait pas rĂŞver”etc.

Presque personne n’en parle, car oui c’est tout d’un coup moins vendeur. 

Peu importe Ă  quel point tu visualises ou fais des incantations pour ne pas que ça t’arrive, tu vas t’en manger une ! 

Ça va peut-ĂŞtre en ce moment, mais dans un futur proche, tu vas t’en manger une. 

Les choses vont se compliquer d’une façon ou d’une autre. Les imprĂ©vus vont se pointer. Les baisses de moral vont venir. La motivation que tu peux ressentir va s’estomper. Tu te lasseras de ce que tu as commencĂ©.

Mais reste tranquille c’est normal.

Quand tu seras Ă  la deuxième phase du processus, l’enfant qui est en toi (on en a tous) va te suggĂ©rer deux choses :

  • Abandonner, car “ce n’est plus fun comme au dĂ©but”
  • DĂ©marrer un nouveau projet soi-disant “plus excitant” pour renouer avec les sensations au dĂ©but de ton projet actuel. 

L’enfant qui est en chacun de nous aime les dĂ©buts d’un nouveau job. Il aime les dĂ©buts d’une nouvelle relation, d’un nouveau projet, etc.

Et il se lasse quand tu commences Ă  rentrer dans le dur. 

Tu vas te surprendre Ă  avoir des rĂ©flexions comme : “Ce n’est pas pour moi.” , “J’ai un nouveau projet en tĂŞte. De toute façon celui-ci m’ennuyait”, “Oui celui-ci je pense qu’il va marcher parce que XYZ” , “Pourquoi je me casse la tĂŞte ?” 

Mais ce que l’enfant en toi ne te dit pas, c’est que cette nouvelle idĂ©e a aussi son lot d’obstacles et Ă  un moment donnĂ© encore tu vas finir par t’en lasser.

Et c’est comme ça qu’on finit par sauter de projet en projet jusqu’Ă  ne plus savoir ce qu’on veut dans la vie. 

Monsieur Ford et tous les FINISHERS sont conscients de ça. 

Voici pourquoi au lieu de dire Ă  ces ingĂ©nieurs : “OK laissez tomber” ou “Essayez encore 1 an pour voir ce que ça donne”, il leur a dit : 

“Prenez tout le temps qu’il faudra”. 

C’est son secret invisible :

Il avait dĂ©veloppĂ© la discipline d’aller au bout des choses et de rĂ©soudre toutes les Ă©quations qui Ă©taient devant lui NO MATTER WHAT. 

Il savait que c’Ă©tait une compĂ©tence indispensable pour avoir les rĂ©sultats qu’il recherchait.

Mais Ford n’Ă©tait pas le seul. Edison aussi Ă©tait pareil. Colonel Sanders Ă©tait pareil. Rockefeller aussi. Carnegie aussi. Et bien d’autres. 

Ils avaient tous appris Ă  reconnaĂ®tre quand c’Ă©tait l’enfant effrayĂ© ou l’adulte courageux en eux qui parlait…

Ils avaient tous dĂ©couvert et expĂ©rimentĂ© le pouvoir de la persĂ©vĂ©rance et son rĂ´le crucial dans la concrĂ©tisation d’un dĂ©sir en rĂ©alitĂ©…

Ils savaient que la solution finissait toujours par se prĂ©senter tĂ´t ou tard…

Ils n’Ă©taient pas “Ă©duquĂ©s” aux yeux des gens de leur Ă©poque comme tu peux le lire dans leurs biographies respectives. 

Mais, ils connaissaient la BONNE attitude Ă  avoir quand les choses se corsaient ou quand la lassitude, les imprĂ©vus, les baisses de moral, le manque de motivation pointent le bout de leur nez :  

“Prendre tout le temps qu’il faudra”…

VoilĂ  ! C’est tout pour cet Ă©pisode. Merci de l’avoir suivi jusqu’au bout. Ça en dit long sur la personne sĂ©rieuse que tu es.

Maintenant Ă  ton tour.

RĂ©ponds Ă  ces deux questions :

  1. Dans quel(s) domaine(s) de ta vie as-tu besoin vraiment d’ĂŞtre un FINISHER ?
  2. Quels sont le(s) INSIGHT(S) que tu as retenus de cet Ă©pisode.
  3. Envoie tes réponses soit par mail à claude@toutep.com ou en inbox sur Facebook ou encore laisse-les dans les commentaires de la publication Facebook de ce podcast. Je lis et je réponds à tous les messages.

Avec ♥️, 

ToĂĽtep 

Back to top